Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéos

Publié par Centre Béthanie

A Béthanie
dimanche 24 mars 2013 à 16 heures

(entrée libre)

Yves Lefebvre

Yves Lefebvre

avec Yves LEFEBVRE

didacticien du Syndicat des praticiens en psychothérapie et psychanalyse,
animateur du groupe de formation continue de Chrétiens en santé mentale : aumôneries catholiques des hôpitaux psychiatriques et centres d’accueil

auteur de

« La Foi au miroir de la psychanalyse »

 La Foi au miroir de la psychanalyse

La Foi au miroir de la psychanalyse

Les chrétiens se retrouvent tiraillés entre les arguments scientistes ou psychologisants du monde matérialiste dans lequel ils vivent et l'intuition profonde qui les attache à leur foi. Les arguments de la psychanalyse ne peuvent être balayés d'un trait.

Si la foi traverse le miroir de l'inconscient telle l'Alice de Lewis Carroll, elle va découvrir bien des aspects qui l'obligeront à se dépouiller de ses traces psychiques infantiles ou névrotiques.

Deux conceptions du monde et deux vécus s'interpellent. Leur rencontre, loin d'annuler l'une au profit de l'autre, peut conduire le lecteur à un approfondissement vivant qui modifiera ses représentations de la foi et de la psychanalyse et plus encore leur vécu. La foi décapée par la psychanalyse se vit alors comme écoute du vivant merveilleux, retrouvant ses antiques racines comme la modernité de certaines des thèses du philosophe Bertrand Vergely, qui a écrit la préface de cet ouvrage.

Extraits de la préface du philosophe Bertrand Vergely

La psychanalyse a beaucoup psychanalysé la religion. Le temps n’est-il pas venu de psychanalyser la psychanalyse ? Et n’est-ce pas la religion qui nous offre le moyen de le faire pour le plus grand bien de la psychanalyse elle-même?

Oui, il y a une névrose religieuse. Oui, il y a une névrose à propos de l’Homme et de Dieu. Mais qui est en mesure de nommer cette névrose sinon la part vivante et non névrosée de nous-mêmes ? Qui peut voir l’Homme malade sinon l’Homme guéri ? Qui peut voir le Dieu mort sinon le Dieu ressuscité ? Jung l’a compris. Sans religion il n’y aurait pas de psychanalyse. D’où l’intérêt de la religion, pour la religion bien sûr, mais aussi pour la psychanalyse et avec elle pour tout, pour la vie, pour la politique, pour la morale.

Il y a en nous une parcelle d’être et de lumière qui nous permet d’entrevoir notre néant et notre obscurité. L’accepter : c’est ce que veut dire la foi. Celle-ci n’est pas croyance mais incroyance dans l’incroyance. S’il y a un temps pour ne pas croire, il y a un temps pour ne pas croire dans le fait de ne pas croire, tant l’incroyance peuple le monde de superstition, d’obscurantisme et d’irrationalité.

Qui s’installe dans le doute ne doute de rien, en ne doutant pas de son doute. Il n’est pas dans la sagesse du doute, mais dans le culot du doute. En ce sens, la religion a bien des choses à nous apprendre, notamment au sujet de notre moi profond, ce moi que la psychanalyse est censée explorer et qu’elle ne veut pas nommer.

Notre science ne vient pas de notre doute et de notre raison capable de démystifier l’Homme et Dieu. Notre science nous vient d’une science de la science capable de démystifier la démystification de l’Homme et de Dieu. Elle nous vient pour tout dire de l’ineffable qui vit en nous et qui nous donne la parole juste au sujet de l’Homme et de Dieu.

Ce livre nous invite à le reconnaître en dessinant des noces heureuses et créatrices entre l’inconscient tel que les hommes le pensent et cet inconscient de l’inconscient qu’est le feu divin animant tant l’inconscient des êtres humains que leur conscience en devenir.

Bertrand Vergely

UN LIVRE QUI RESSEMBLE A UN KOMBOLOI

Le komboloï est une sorte de chapelet laïc, inventé par les grecs, depuis la nuit des temps. Seuls les hommes l’utilisent, il reste par excellence un symbole du viril. Il ne leur sert pas à prier, ni même à méditer. Ils le font tourner sur leurs doigts dans un sens, puis dans l’autre, de façon à ramener les perles au creux de la main et ils recommencent – en boucle. C’est un geste de prestidigitateur à la fois précis, élégant et gracieux. Le rythme dépend de leur humeur : il est extrêmement rapide et saccadé, quand le sujet de la conversation est la politique ou le football, il peut aussi être lent et rêveur, quand on parle de l’âme, de la vie, de la condition humaine. D’après la légende, jouer du komboloï est un très antique exercice de sagesse, qui servait à ne jamais perdre le contact avec la complexité des choses : chacune des petites boules représenterait un aspect de la vérité, dont on doit se saisir en douceur, pour ensuite les rassembler, en totalité, au creux de sa main - brièvement, bien sûr, car la vérité pour l’homme est essentiellement mouvance.

La foi au miroir de la psychanalyse, le livre, préfacé par Bertrand Vergely, qu’Yves Lefebvre vient de publier aux éditions Salvator ressemble à un komboloï : chacun de ses chapitres nous fait toucher du doigt un aspect de la vérité, qui au final, viendra se nicher au creux de notre être.

Son propos est de confronter, à la pensée psychanalytique, présentée dans toute sa richesse et sa diversité, les erreurs et les errances des différentes églises chrétiennes, mais aussi la profondeur et la puissance, l’originalité foncière de la pensée théologique. Ce sujet a été traité plusieurs fois déjà, mais, le plus souvent, de façon assez partisane : l’auteur avait une conviction à imposer, une croyance à justifier... Yves Lefebvre s’en tient, sans passion aucune, à la clarté et la rigueur d’une démarche philosophique. Le résultat est un livre dense et lumineux, qui brûle de très anciennes idoles et brise des tabous particulièrement têtus – un livre novateur, écrit dans l’élégance et la précision – avec grâce.

Si c’était un komboloï, ce serait un de ceux qui sont faits avec de grosses boules d’ambre, bien polies : les plus précieux.

Danièle Dézard (Le M.A.T.)

Le livre peut être commandé à Béthanie centre.bethanie@wanadoo.fr

Venir à Béthanie

Prieuré Notre-Dame et Saint Thiébault
57680, Gorze (sud-ouest de Metz)

Itinéraire sur Google Map

http://1c.fr/itineraire

Commenter cet article

Viau 19/03/2013 19:17

Vous allez l'enregistrer ?????? Merci d'avance !!!!!.... Trop nécessaire ...... MERCI !!!!!