Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vidéos

Publié par Centre Béthanie

Lettre mensuelle mai 2022

   « Je crois que je suis ce que je pense que je suis... »

                           

                                Chers amis,

        L'identification est un trait si commun que, dans la tâche de l'observation de soi, il est difficile de la séparer du reste ... Dans la plupart des cas, l'homme s'identifie à ce qu'il pense de lui, « je crois que je suis ce que je pense que je suis ! » et aussi à ce que les autres pensent de lui, à la façon dont ils le traitent, à leur attitude à son égard...

Tout cela le préoccupe, le rend inquiet : il se perd en suppositions et perd une quantité énorme d'énergie. Il développe ainsi en lui une attitude méfiante et hostile à l'égard de lui-même et des autres. L'identification est le tombeau de notre attention, de notre conscience ; c'est à dire de notre vie profonde. Nous sommes constamment « harcelés » par un mental esclave de ses projections et dont la puissance perturbatrice dépasse tout ce que nous avions pu imaginer avant ce véritable et courageux face à face avec soi-même.

Il s'agit d'un véritable « bombardement » qui peu à peu réduit à néant note capacité de conscience en nous enfermant dans des associations mentales et dans des émotions perturbatrices qui bloquent notre corps et mange notre énergie à travers toutes les crispations corporelles qu'engendrent ce processus. Toute cette énergie gaspillée n'est plus au service de la vie profonde. L'identification est l'adhésion automatique à des images quelles qu'elles soient, et cette identification entraîne toujours de la souffrance puisqu'elle est illusoire.

Quand nous vivons coupés de notre présence corporelle, dans la lune, comme on dit, qui est un état relativement constant chez beaucoup d'entre nous, nous n'existons pas intérieurement, nous sommes la « proie des esprits sous ciel » qui nous aspirent, nous ballottent en tous sens et finalement nous réduisent à néant....

La question essentielle qui se pose est la suivante : « Existe-t-il une libération ? » Comment me situer dans ce désordre infernal qui m'habite à certains moments ? Le poète Rimbault nous indique une piste : « Je » est un autre dit-il !

Sortir de l'enfer du mental et de l'identification et retrouver en nous ce « Je », cet espace essentiel dont nous avons gardé le souvenir et qui nous appelle inlassablement en nous susurrant à l'oreille du cœur : « tu ne vis pas » ! Souvenons-nous de ces « heures étoilées » dont nous avons fait l'expérience naguère... ces moments de « numineux » et prenons conscience courageusement de cette nostalgie insondable qui quelque fois nous habite et qui résonne au plus profond de nous … Oui, nous sommes cherchés par la vie ; elle frappe à notre porte : « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. » (Apocalypse 3.20)

Entrons donc dans l'écoute, c'est le premier commandement : « Shema Israël ! » (Deutéronome 6.4). Mais écouter quoi me direz-vous ? « Et après le tremblement de terre, un feu: l'Eternel n'était pas dans le feu. Et après le feu, un murmure doux et léger » (1 Rois 19. 12). Le murmure doux et léger de l'air qui entre et qui sort de mes narines durant la méditation... Ce murmure, c'est la vie qui va et qui vient sans que je fasse quoique ce soit d'autre que d'écouter. Adhérer au souffle ! Donc adhérer à la vie... et devenir vivant de la vie du souffle. C'est une pratique organique qui coupe du mental et de sa folie pour nous ramener ici et maintenant au réel. Sentir de plus en plus la puissance de vie et de paix qui m'habite et me guéri intérieurement. Cela demande de « prier sans cesse » comme dit saint Paul car la clé qui ouvre à la joie d'être c'est « l'intensité de la vigilance permanente ». Tout se joue là !

J'ajouterai qu'à l'impossible nul n'est tenu et « qu'à chaque jour suffit sa peine. » Tout est dans la direction, la pratique au quotidien n'a pas de but : le but c'est la pratique !

« Aujourd'hui je commence... »

« Encore et encore en paix, prions le Seigneur ! »

                Avec toute mon affection en Christ !

                                                                      Père Francis

 

Prière  

Seigneur, donne-moi d'accueillir paisiblement tout ce que cette journée va m'apporter.

Apprends-moi à m'abandonner pleinement à ta volonté. Seigneur, à tout moment et en tout, instruis-moi et soutiens-moi. Fais-moi connaître ta volonté, pour moi et pour ceux qui m'entourent.

Quelles que soient les nouvelles au cours de cette journée, donne-moi de les recevoir dans la paix et avec une ferme conviction que ta sainte volonté est sur toute chose.

Seigneur, grand, miséricordieux, dans toutes mes actions et paroles, guide mes pensées et mes sentiments, en toutes circonstances imprévues, ne me permets pas d'oublier que tout vient de toi.

Seigneur, apprends-moi à être juste vis-à-vis de mon prochain, sans attrister ni troubler personne. Accorde-moi de supporter la fatigue de toute cette journée et de tout événement au cours d'elle. Conduis ma volonté, apprends-moi à prier et à aimer tous sincèrement.

 Prière de l'ermitage d'Optino 

 

Texte à méditer

Ce n'est pas toi qui fait Dieu, mais c'est Dieu qui te fait. Si donc tu es l'ouvrage de Dieu, attends patiemment la Main de ton Artiste, qui fait toute chose en temps opportun. Présente-lui un cœur souple et docile et garde la forme que t'a donnée cet Artiste, ayant en toi l'Eau qui vient de lui et faute de laquelle, en t'endurcissant, tu rejetterais l'empreinte de ses doigts.

Saint Irénée de Lyon (135-203), Contre les Hérésies

 

En mai-juin vous pourrez vivre à Béthanie :

 

Fête de l’Ascension

Après avoir promis l’Esprit Saint à ses disciples et les avoir envoyés en mission, le Christ, Dieu et homme, monte en gloire avec notre nature humaine à la droite du Père et disparaît à nos yeux. D’extérieur, Il nous devient intérieur ! Célébration des vêpres le mercredi à 19 h, des laudes et de la Divine Liturgie pendant laquelle s’effectue le rite de l’extinction du cierge pascal à 10 h 30.

Du mercredi 25 (18 h) au jeudi 26 mai 2022 (14 h)

 

Atelier d’icônes

Cet atelier se veut une approche de l’icône par sa réalisation. Le mystère de l’icône n’est autre que celui du Christ lui-même : « Qui me voit, voit le Père ». Qui voit l’icône est mis en présence de celui, de celle ou de ce qu’elle représente. Celui qui peint une icône, dans la prière, à travers lignes et couleurs, se rend participant, acteur et témoin de cette épiphanie. Il n’est pas demandé de compétences particulières en matière de dessin ou de peinture, seulement des qualités telles que la patience et la persévérance.

Du mercredi 1er (9h30) au samedi 4 juin 2022 (16h30)

 

Pentecôte

Cette fête accomplit la Création et inaugure la plénitude des temps. L’Esprit désormais « est partout présent et remplit tout ». Célébration des vêpres le samedi, des tierces solennelles et de la Divine Liturgie le dimanche.

Du samedi 4 (18h) au dimanche 5 juin 2022 (14h)

 

Do-in, eutonie et méditation :

Le corps comme porte d’accès à la paix du cœur

La paix du cœur est la condition de la rencontre avec le divin en nous. Par des exercices simples, au repos et en mouvement, nous développerons notre conscience corporelle et favoriserons les processus naturels de régulation et de régénération de notre organisme. Ainsi nous créerons les conditions de l’ouverture à l’espace apaisé en nous, source de notre vitalité.

Du vendredi 17 (19h) au dimanche 19 juin 2022 (16h30)

 

Pour être tenu au courant de nos activités et recevoir la lettre de Béthanie gratuitement chaque mois par internet, envoyez votre e-mail à contact@centre-bethanie.org et si vous ne disposez pas d’internet nous vous enverrons la lettre par courrier mais pour ce faire, merci de nous adresser des enveloppes timbrées libellées à votre adresse.

BETHANIE, Prieuré Notre-Dame et St-Thiébault, 57680 GORZE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article