Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vidéos

Publié par Centre Béthanie

Chers amis,
 

  « L'attitude réaliste envers l'existence est fondamentalement le respect et non le mépris, l'adoration et non l'impiété, la louange et non le blasphème. » F. SCHUON

 

Sommes-nous vraiment toujours « réaliste » envers l'existence ?

 

L'homme semble souvent « obnubilé » par le monde des objets et de plus en plus englouti par la technologie, au point de perdre le sens même de cette vie si précieuse qui lui a été donnée. Nous vivons dans un monde où règne en maître la frustration de n'en avoir jamais assez, pas assez de jouissance, pas assez de possession, pas assez de puissance ou de pouvoir. Or, lorsque le moi existentiel est gouverné par cette recherche de jouissance, de possession et de puissance, nous devenons sourds et aveugles et notre mental est comme un manège qui tourne sur lui-même et qui nous saoule du matin au soir, et jusque dans notre sommeil...Ceci a pour effet immédiat de nous obscurcir l'esprit et de nous couper de notre capacité de présence et de discernement. La clé de la libération des chaînes de l'égo se trouve dans le discernement, c'est à dire en fait dans l'éveil de l'intelligence du cœur.

 

Nous venons de célébrer la fête de la Pentecôte. Sommes-nous bien conscients de la grâce reçue et de la vraie puissance des dons du Saint Esprit qui œuvrent en nous pour faire croître notre être essentiel ? Les « langues de feu » symbolisent « l'incendie » de notre verbe intérieur qui fait de nous des témoins du Verbe éternel. Les langues se délient pour annoncer la bonne nouvelle ; ce qui veut dire « témoigner » que « l'attitude réaliste envers l'existence est fondamentalement le respect, l'adoration et la louange. » Ce témoignage est aussi un martyr pour notre égocentrisme, qui est d’autant plus puissant qu'il est si souvent ignoré.

 

Un jour, un prince donna à Ibn Arabî un palais, et celui-ci le donna peu après à un mendiant. Selon la mentalité de notre monde, cela peut sembler absurde, mais quand Ibn Arabî fait don à un pauvre d'une maison de luxe, il ne voit que l'aspect « vertical » de la situation, à savoir la vanité des richesses et la beauté de la générosité. Mais il y a autre chose et qui n'est pas de moindre importance ; les saints, par leur façon d'agir « à l'extrême », tentent de manière « sacrificielle », de compenser par des exagérations spectaculaires, les innombrables souffrances d'un monde coupé de sa source intérieure et vivant inexorablement dans la médiocrité d'une existence qui a perdu ses véritables valeurs. Nous sommes tous appelés à vivre selon cette vérité intérieure qui nous enracine littéralement en Dieu, dans l 'amour du Christ. « Soyez enracinés et fondés dans l'Amour. » nous dit saint Paul.

 

La crise que nous traversons aujourd'hui est essentiellement spirituelle. Nous avons oublié qui nous sommes ; cette perte d'identité nous rend fou. Le monde s'est, semble-t-il, endormi dans l'horizontalité dans laquelle chacun s'enlise plus ou moins, pour protéger ses acquis et pour se protéger des ennemis extérieurs. « Nous sommes en guerre » avons-nous entendu ; oui ! Mais de quelle guerre s'agit-il ?  Certes, il peut y avoir un ennemi extérieur, ou considéré comme tel, mais nous perdons de vue bien souvent que la « grande guerre » est de combattre notre léthargie spirituelle par la vertu des dons du Saint Esprit et par notre ascèse personnelle, les deux étant en synergie. Cette ascèse personnelle est fondée sur deux piliers : la prière liturgique qui est une prière de louange et d'actions de grâce, et la prière respiration ou prière silencieuse qui est « d’être là, face à son Seigneur, sans but ni esprit de profit... » ...se laisser aimer !

 

En fin de compte, quel que soit les difficultés que nous rencontrons sur notre chemin de vie, seule demeure la présence du Christ qui nous invite à chaque instant à « déposer » nos soucis et à reprendre inlassablement la bonne direction qui est de « chercher d'abord le royaume des cieux et sa justice » ; et ce royaume des cieux faut-il le rappeler, est à l'intérieur de nous.

 

Je vous dis toute mon amitié en Christ !

 

Père Francis

 

Texte à méditer

 

Nous qui mystiquement représentons les chérubins, et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité, déposons maintenant tous les soucis du monde, pour recevoir le roi de toute chose, par les armées angéliques invisiblement porté en triomphe. Alleluia, alleluia, alleluia !

 

Hymne des chérubins de la liturgie byzantine

 

Prière

 

 

Viens Lumière sans crépuscule, viens Espérance qui veut sauver tous, viens Haleine et Vie mienne, Consolateur de mon humble cœur.

 

Viens lumière véritable, viens Vie éternelle, viens Mystère caché, viens Trésor ineffable, viens Personne inconnaissable, viens Joie incessante, viens lumière sans crépuscule, viens Espérance qui veut sauver tous.

 

C’est Toi le Royaume des cieux, c’est Toi la Terre promise aux doux, Toi la prairie du paradis, Toi la salle du banquet divin, Toi la chambre des noces ineffables.

 

Viens, Résurrection des morts, viens Puissant qui accomplis tout, qui transformes et changes tout par ton seul Vouloir, viens Invisible, Intangible et Impalpable, viens Toi qui toujours restes immuable et qui, à tout instant, es en mouvement et viens vers nous.

 

C’est Toi la lampe qui ne s’éteint pas, c’est Toi la joie et le repos, les délices et la gloire, c’est Toi l’allégresse et la félicité. Tu brilleras, inaccessible Soleil, au milieu des saints, source de leur espérance et de leur charité.

Saint Syméon le Nouveau Théologien (949-1022)

 

 

En juin-juillet 2020

vous pourrez vivre à Béthanie

                                             

 

 

DO-IN, Eutonie et mÉditation : 

Le corps comme porte d'accès à la paix du cœur

 

La paix du cœur est la condition de la rencontre avec le divin en nous. Par des exercices simples, au repos et en mouvement, nous développerons notre conscience corporelle et favoriserons les processus naturels de régulation et de régénération de notre organisme. Ainsi nous créerons les conditions de l'ouverture à l'espace apaisé en nous, source de notre vitalité.

Du 13 juin (9h) au 14 juin 2020 (16h30)                            

 

Pèlerinage à saint Thiébault

 

Un pèlerinage pour honorer saint Thiébault et obtenir de lui une guérison. Nous vous proposons de vivre ensemble cette démarche de prière, de foi et de joie par la célébration de la Divine Liturgie en l’honneur de saint Thiébault le matin. L’après-midi, concert de flûte, onction avec l’huile de saint Thiébault, visite commentée de la chapelle.

Le dimanche 28 juin 2020 de 10h30 à 17h          

   

Atelier d’écriture :

les chants et les ratés du cœur

 

Le cœur se donne, se retient, se reprend. Il saigne, danse, éclate. Il crie famine, à l'aide, merci. Le cœur dit: " toi d'abord " Trois jours pour écrire depuis le centre les expériences universelles de l'homme en chemin.

Du 11 juillet (19 h) au 14 juillet 2020 (16 h 30)    Complet

 

APPROFONDISSEMENT DE LA MÉDITATION

selon l’enseignement reçu de Karlfried Graf Dürckheim

 

Énergie, quiétude, éveil… S’ouvrir à la détente profonde et libérer sa vitalité essentielle par la présence au corps et au souffle. Par des exercices spécifiques, apaiser les perturbations émotionnelles et laisser émerger le « clair silence » (Maître Eckhart), prémices de l’éveil et du don de la grâce contemplative. Initiation et perfectionnement.

Du 17 juillet (19h) au 22 juillet 2020 (11h)            

       

 

 

Pour être tenu au courant de nos activités et recevoir la lettre de Béthanie gratuitement chaque mois par internet, envoyez votre e-mail à contact@centre-bethanie.org et si vous ne disposez pas d’internet nous vous enverrons la lettre par courrier mais pour ce faire, merci de nous adresser des enveloppes timbrées libellées à votre adresse.

 

BETHANIE, Prieuré Notre-Dame et St-Thiébault, 57680 GORZE

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article