Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vidéos

Publié par Centre Béthanie

La Lettre de Béthanie N° 149

Gorze, février 2018

                         Chers Amis,

Nous entrons ce mois-ci dans le temps du carême, temps béni de retournement et de restauration de notre être. Temps de prière, de joie et temps de secret car comme dit le Christ : « Quand donc tu fais l'aumône, ne fais pas sonner de la trompette devant toi… que ton aumône soit dans le secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra… Et quand tu veux prier, entre dans ta chambre et, ayant fermé ta porte, prie ton Père qui est présent dans le secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. »  (Mt 6. 1 à 6)

Ce passage de l’Evangile nous parle de l’aumône et de la prière, et un peu plus loin, il nous parle du jeûne. Nous avons là trois piliers de la pratique juive des bonnes œuvres, car Jésus était juif et juif pratiquant. Il s’appelait d’ailleurs Yeshoua et non pas Jésus, et Il enseignait à ses disciples les fondements de la foi et de la pratique juive.

Mais on doit se poser la question : est-ce que Jésus enseignait simplement la tradition juive ou est-ce qu’Il enseignait autre chose ou quelque chose en plus ? Il nous a donné Lui-même la réponse à cette question : « Je ne suis pas venu abolir la Torah (c’est-à-dire la loi juive) mais l’accomplir ». Il a donc bien les deux pieds dans la tradition juive, dans la Torah, mais il considère que cette Torah qui a été donnée comme une promesse, n’est pas encore réalisée et Lui, vient l’accomplir et nous permettre de l’accomplir à notre tour.

Vous pouvez remarquer un mot revenant plusieurs fois dans ce passage de Matthieu, et qui va nous renseigner sur ce que Jésus entend par accomplir : c’est le mot : « secret ». Il dit : « Que ton aumône soit faite dans le secret et ton Père qui voit dans le secret te le rendra », « prie ton Père qui est présent dans le secret et ton Père qui voit dans le secret te le rendra » et pour le jeûne, quelques versets plus tard ce sont strictement les mêmes expressions qui reviennent. Jésus aurait-il une culture du secret, comme on dit aujourd’hui ?

Mais Il dit ailleurs « tout ce qui sera caché sera dévoilé », ce n’est donc pas le cas. Plus simplement Jésus vient ici nous apprendre à faire un pas de plus, à passer des gestes extérieurs, aussi positifs soient-ils en eux-mêmes, comme l’aumône, la prière ou le jeûne, à des gestes habités, à des gestes intériorisés, à des gestes du cœur. Agir non plus devant les hommes, « pour être un spectacle », « afin de se faire voir », mais dans le secret, c’est-à-dire dans le cœur, car c’est là que voit le Père, c’est là que voit la Source et le principe de la Vie, puisque c’est là, dans notre cœur, qu’elle jaillit d’abord si nous lui ouvrons la porte.

« Quand tu pries », « entre dans ta chambre » autrement dit : entre à l’intérieur de toi, sois présent à toi-même, sois dans l’instant présent ; puis « ferme ta porte », c’est-à-dire rassemble-toi, ne te disperse pas à l’extérieur, ne te répand pas, ne te perd pas dans le multiple, « et prie ton Père qui est présent dans le secret ».

Descendre de notre mental dans notre cœur, sortir du paraître pour l’être, du m’as-tu vu pour le secret du cœur, habiter nos gestes, nos attitudes, être présent à nous-mêmes, c’est à cela que nous invite Jésus tant dans l’aumône, c’est-à-dire le partage, pour parler plus largement, dans notre relation à l’autre, que dans la prière c’est-à-dire dans notre relation à Dieu, au Père. Puissions-nous garder pendant ce carême cette attitude à laquelle Jésus nous invite pour accomplir la Torah, la Loi de Dieu !

Je vous dis toute mon amitié en Christ et je vous souhaite un bon carême, à bientôt !

                       Père Pascal

 

Télécharger la Lettre

Cliquer ICI

 

Prière

 

Ouvre-moi les portes de la pénitence, ô Toi qui donnes la vie ; car dès l’aube mon esprit porté dans le temple de mon corps est tendu vers ton Temple saint ; dans ton infinie bonté, purifie-moi, dans ta miséricorde, fais-moi grâce !

Grande Antienne de carême

Textes à méditer

 

Racontons-nous souvent la double histoire des grâces que Dieu nous a faites personnellement depuis notre naissance et celle de nos infidélités; nous y trouverons...de quoi nous perdre dans une confiance sans bornes en son amour. Il nous aime parce qu'il est bon, non parce que nous sommes bons ; les mères n'aiment-elles pas leurs enfants dévoyés?

 

Bienheureux Charles de Foucauld (1858-1916),

ermite et missionnaire au Sahara 

 

 

 

En février et mars 2018

vous pourrez vivre à Béthanie

             

 

PASSER DU MONDE DES OBJETS AU MONDE DES PRESENCES

 

Le chemin de transformation s'exprime chez Karlfried Graf Dürckheim dans l'expression « roue de la métamorphose » ... Dans ce chemin, tous nos sens sont mis en chantier pour devenir des portes ouvertes sur le monde manifesté contenant le mystère d'une Présence qui échappe à nos perceptions ordinaires. Il s'agit de s'exercer à voir sans regarder, à entendre sans écouter… pour laisser nos sens se libérer des conditionnements du mental. Commence alors l'aventure du « toujours nouveau » qui nous arrache à nos routines et à nos habitudes, et ouvre notre vie à la capacité d'émerveillement.

  

Du 10 février (9h) au 11 février 2018 (16h30)      

 

RETRAITE DU GRAND CARÊME : l’avarice, regard sur nos attachements

 

Le Christ nous dit : « Ne vous inquiétez donc pas pour le lendemain à chaque jour suffit sa peine » (Mt 6. 25 ss). Pourtant nous sommes souvent dans des attitudes d’angoisse qui se traduisent par des attachements compulsifs. Sans rapport avec nos besoins réels, nous nous crispons sur l’argent que nous possédons, sur des objets qui nous possèdent, et même sur notre emploi du temps. Quelles angoisses, quels manques spirituels, quelles frustrations affectives se cachent derrière cela ? Pour en prendre conscience et retourner cette énergie perverse, il est profitable de s’arrêter et d’utiliser ces grands moyens que sont le regard clair sur soi, la psalmodie, la méditation, le jeûne, le silence, la contemplation des textes sacrés et le travail corporel.

 

Du 17 février (19h) au 18 février 2018 (16h)                                      (Donation libre)

 

PRIERE DE JESUS - PRIERE DU CŒUR :

à la source de la méditation chrétienne

 

Perle précieuse de la Tradition hésychaste, transmise depuis les apôtres jusqu’à nos jours par les Pères du désert et les moines du Mont-Athos, la prière de Jésus est une voie royale pour aller vers la prière du cœur. Elle est un chemin de sanctification et de transfiguration de notre quotidien et nous ouvre au mystère de la Présence de Dieu en nous et en toutes créatures. Nous découvrirons ses sources historiques, sa signification spirituelle, les conditions de son épanouissement et surtout nous la mettrons en pratique.

 

Du 2 mars (9 h) au 4 mars 2018 (16h30) 

(Libre donation)

 

RENCONTRE AVEC BERTRAND VERGELY :

Transfigurer ma vie pour transfigurer le monde !

 

Changer de regard et engager une réelle transformation de notre vie quotidienne, rayonner de la Lumière du Christ dans le monde d’aujourd’hui pour donner une autre perspective à celui-ci que l’absurde, le non-sens et la déshumanisation actuellement proposés. Pour ce faire nous puiserons dans le lumineux apport des Pères de l’Eglise, et notamment d’Irénée de Lyon, de Grégoire de Nazianze, de Syméon de Nouveau Théologien et de Grégoire Palamas.

 

Du 17 mars (9h) au 18 mars 2018 (16h30)                                                                                   

Bertrand VERGELY est professeur de philosophie en Khâgne, maître de conférences à l'Institut des Sciences Politiques de Paris, théologien et écrivain.

                                                                                                           

S'accorder au rythme des saisons

 

Stage dans le semi-jeûne (jus de fruits et de légumes dilués) avec pratique du do-in, de la méditation silencieuse, de la psalmodie, de la marche et de la « découverte sensorielle » sur les sentiers des environs. Exposés accompagnateurs. Soirée partage avec chants, poésies, musique et sketches au gré des désirs de chacun (à prévoir avant la session !). Une préparation alimentaire est nécessaire, des propositions à cette fin vous seront envoyées quelques semaines avant la session.

 

Du 21 mars (19 h) au 25 mars 2017 (14 h)                                      

(Libre donation)

 

SEMAINE SAINTE ET NUIT PASCALE

 

De l'onction à Béthanie (mercredi saint) au matin de Pâques, nous mettons nos pas dans ceux de Jésus pour le suivre à travers Sa passion et Sa mort jusqu'à Sa résurrection. Jours de jeûne.

 

A partir du 28 mars (18h) au 1eravril 2018 (à partir de 14h)            

​​​​​​​(Libre donation)

Commenter cet article