Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéos

Publié par Centre Béthanie

Icône de la Transfiguration par Théophane Le Grec

Icône de la Transfiguration par Théophane Le Grec

Chers Amis,

Nous célébrons le 6 août la fête de la Transfiguration de Jésus de Nazareth sur le mont Thabor. Pour comprendre l’évènement, il est bon de se rappeler que Jésus avait un nom, une culture, un pays. Il s’appelait : Jésus et il était de Nazareth. 

Mettons-nous à la place de ces hommes qui l’accompagnaient : Pierre, Jacques et Jean. Ils suivaient Jésus qui était leur parent pour Jacques et Jean, leur voisin pour Pierre, en tous cas un des leurs, un Galiléen comme eux.

Et voilà qu’en haut de la montagne ils l’ont vu dans la Gloire, enveloppé de la Shekina, irradiant même la Shekina car elle n’était pas extérieure à Lui mais sortait de Lui, de sa Présence, de son corps, de son être. Pour Pierre, Jacques et Jean, ce fut un choc terrible. Ils tombèrent sur leur face. Ils furent à la fois dans la peur et le frémissement.

Tous les disciples de Jésus sont venus jusqu’au pied de cette montagne. Et au pied de la montagne Il les a désignés, au milieu de tous : Pierre, Jacques et Jean, les mêmes qu’Il désignera pour l’accompagner au jardin de Gethsémani, le jardin du pressoir aux olives, le jardin de la douleur extrême où il transpirera du sang.

Mais Pierre, Jacques et Jean, en ce jour, sont témoins de la Gloire et non de la douleur, car il faut d’abord entrevoir la Gloire pour avoir la force de traverser la souffrance et la mort.

Certains diront que Jésus était ressuscité avant de mourir. L’expression a de quoi surprendre, pourtant Il avait en Lui cette puissance de la Présence, de la Shekina, de la Résurrection. Il était Dieu de toute éternité, Il l’était dans le Principe, mais Il ne pouvait pas le dévoiler trop vite.

L’humanité ne l’aurait pas supporté. Nous avons besoin d’un apprentissage, d‘un chemin, d’une initiation. Toute la première alliance, ce qu’on appelle l’Ancien Testament, est une initiation de l’humanité ; et au sein de l’humanité Dieu choisit le peuple hébreu et puis au sein du peuple hébreu, Il choisit les disciples, et au mont Thabor, parmi eux, Pierre, Jacques et Jean. 

St Jean Chrysostome nous dira : Pierre, c’est l’amour de l’homme pour Dieu ; Jacques, c’est l’amour de l’homme pour l’homme, et Jean, c’est l’amour de Dieu pour l‘homme. Tous les trois sont là pour être l’image de l’amour trinitaire.

Ils sont montés, car on ne rencontre pas Dieu sans effort, sans se hisser au-delà de soi-même, au-delà de ce petit moi égotiste et refermé sur lui. On se plaint souvent de ne pas avoir une vraie prière, une vraie relation à Dieu comme certains saints nous la décrive, mais montons-nous sur la montagne ?

Nous qui, comme eux, avons été choisis lors de notre baptême, est-ce que nous avons le courage de monter sur la montagne comme Pierre, Jacques et Jean ?  Nous pouvons nous poser la question, chacun… en vérité !

En haut de la montagne, ils virent Moïse et Elie, la loi et le prophétisme, la structure et le souffle. Ils les virent au côté de Jésus, le Fils du Père, le Fils de l’homme comme Il aimait se nommer lui-même. La loi et les prophètes, c’est-à-dire toute la Tradition d’Israël rassemblée au côté de Celui qui accomplit cette Tradition : cette Loi et ces prophètes.

Mais quand on dit : accomplit, qu’est-ce que ça veut dire ? Celui qui accomplit n’est pas celui qui répète ce qui était vécu par le peuple d’Israël à cette époque. A l’inverse il n’est pas non plus celui qui abolit ou transgresse.

En l’occurrence Celui qui accomplit c’est celui qui « intériorise ». La Loi et les Prophètes étaient une étape dans l’initiation, une étape sur le chemin mais Jésus est venu les rendre intérieurs à l’homme, consubstantiels à l’homme. C’est une nouvelle étape, pour une nouvelle alliance.

Le vrai christianisme est l’intériorisation du vrai judaïsme, et en fait ce sont les deux faces d’une même réalité.

Bien sûr, souvent le christianisme est plus prêt du judaïsme extérieur de l’époque de Jésus que d’un judaïsme intériorisé, car nous sommes libres de recevoir l’initiation de cette nouvelle alliance et libre aussi de la refuser. Nous pouvons préférer le confort d’une loi extérieure à la liberté de la loi intérieure !...

Et c’est si souvent le cas !

Puis après avoir vu, ils ont entendu : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui je me complais, écoutez-Le ! »  Shema !  Ce sont les mêmes paroles qu’avaient dites le Père au début de la vie publique de Jésus lors de son baptême.

Aujourd’hui au milieu de sa vie publique ou plutôt, au sommet de sa vie publique et avant de descendre jusqu’au plus profond de l’abjection humaine, dans sa passion et sa crucifixion, le Père dit à nouveau, comme au baptême : « Celui-ci est mon Fils bien aimé en qui je me complais » c’est-à-dire en qui je repose, en qui j’habite mais Il ajoute pour nous ce qu’il ne disait pas encore lors du baptême : écoutez-le !

Moïse, Elie, la Shekina, la voix du Père, Pierre, Jacques et Jean sont submergés ! Entre la peur, le frémissement, l’extase, Pierre s’écrie : « faisons trois tentes ! Une pour Moïse, une pour Elie et une pour Toi. » C’est trop beau, c’est trop fort, il veut arrêter le temps, il veut garder ce moment-là … pour toujours !  

Mais Jésus s’approchant, les toucha, Il les fait redescendre sur terre, dans la sensation, dans leur corps, dans leur incarnation, Il les touche, il ne faut pas qu’ils s’évadent. L’intériorisation n’est pas une évasion, mais au contraire une incorporation, et Il leur dit : « Levez-vous et ne craignez point ! »

C’est-à-dire en marche, vous avez reçu la force pour vivre avec moi ma passion, ma mort et ma résurrection. Ce n’est pas un hasard si ce sont les mêmes qui sont appelés au Thabor et à Gethsémani. L’initiation continue, on ne s’arrête pas : « levez-vous ». Alors ils ne virent plus que Jésus : seul !

Moïse : la loi, la Thora, Elie : le prophétisme ; la structure et le souffle ; la nuée lumineuse : la Shekina ; la voix du Père : le Verbe ; tout cela c’est Yechoua. Seul, Il récapitule tout, Il intériorise tout, Il manifeste tout. C’est extraordinaire !

Mais en quoi cela me concerne-t-il ? En quoi la lumière incréée qui se manifeste en Jésus, Moïse et Elie et prend dans son ombre Pierre, Jacques et Jean me concerne-t-elle ? Qui d’entre nous a déjà vu la lumière incréée ?

La Transfiguration se dit en grec « metamorphosis » et c’est pour une fois peut-être plus parlant pour nous en grec. Jésus nous convie donc à cette métamorphose, à cet éveil à une autre réalité, dès ici-bas, dans notre présent, car Il dit : « levez-vous ! ».

Il nous convie ainsi à laisser les divines énergies opérer en nous pour devenir des éveillés de la gloire de Dieu. Nous sommes créés pour la beauté et la gloire divine.

Nous en étions revêtus avant la chute et maintenant nous pouvons à nouveau en être revêtus après la mort et la résurrection de Jésus. Il a fracassé les portes de l’enfer, la lumière, Sa lumière incréée a aujourd’hui tout pénétré et il nous suffit de lever le voile, par notre liberté de nous émerveiller, pour la voir en tout et toutes choses.

Rappelez-vous… ces moments étoilés que nous avons vécus. Ils sont les prémisses de cette lumière, ils sont cette lumière. A ce moment nous aurions bien alors planté trois tentes, nous aussi, n’est-ce pas ? Pourtant il nous a fallu redescendre, mais sans oublier, depuis nous savons que cette lumière est à l’intérieur de nous.

Cette lumière, la Shekina, est là, souvent invisiblement présente certes, mais prête à surgir pour les amants de la lumière incréée.

Rappelons-nous ces moments, comme les amoureux du Cantique des Cantiques, cherchons-la passionnément notre Bien aimée la lumière incréée, cherchons-la en Jésus, seul, car Il récapitule tout et c’est Lui qui nous la montre en toutes choses, c’est Lui qui nous la communique en toutes choses, c’est Lui qui est la Lumière du monde.

Alors à notre tour, ne voyons donc plus que Jésus, seul !                                                                 
Je vous dis toute mon amitié en Christ, à bientôt !

Père Pascal

 

Prière

O Christ Dieu, Tu t’es transfiguré sur la montagne,

Tu as montré à tes disciples Ta gloire autant qu’ils pouvaient la supporter.

Que Ta lumière éternelle resplendisse pour nous aussi pécheurs

par les prières de Ta mère, O Donateur de lumière, Gloire à Toi

Tropaire de la Transfiguration

 

Texte à méditer

Quand une personne commet, de quelque manière que ce soit, une injustice à notre égard, par des calomnies, des outrages, considérons que c'est notre frère et que c'est l'adversaire qui en a pris possession. Il est tombé en victime de l'adversaire. C'est la raison pour laquelle nous devons faire preuve de compassion à son égard et prier Dieu de nous venir en aide à tous deux. Si, au contraire, nous nous mettons en colère contre lui, c'est alors que l'adversaire, de lui, sautera sur nous et, de tous deux, il fera son jouet.

Saint Porphyre (1906-1991)

Télécharger la Lettre au format PDF Cliquer ICI

 

 

En août-septembre vous pourrez vivre à Béthanie

 

  • DETENTE ET RESSOURCEMENT

Ouvert aux familles, voici un séjour de vacances ponctué par des temps de pratique corporelle, de méditation et de prière mais aussi de danses, chants et musique selon les affinités du groupe comme de temps libres, de ballades dans la nature et de veillées où chacun apportera selon ses goûts.

Du 11 août (19 h) au 14 août 2016 (11 h)            

                                                                               

  • DORMITION - ASSOMPTION

Le 14 à 19h vêpres de l’ensevelissement de Marie suivies d’une veillée de jeûne et de silence auprès de son tombeau. Au matin du 15 août, auront lieu les Laudes et la Divine Liturgie avec le rite de son Assomption, suivies d’agapes fraternelles.

A partir du 14 août (19h) au 15 août 2016 (14 h)                                          

 

  • PRIERE DE JESUS - PRIERE DU CŒUR : à la source de la méditation chrétienne

Perle précieuse de la Tradition hésychaste, transmise depuis les apôtres jusqu’à nos jours par les Pères du désert et les moines du Mont-Athos, la prière de Jésus est une voie royale pour aller vers la prière du cœur. Elle est un chemin de sanctification et de transfiguration de notre quotidien et nous ouvre au mystère de la Présence de Dieu en nous. Nous découvrirons ses sources historiques, sa signification spirituelle, les conditions de son épanouissement et surtout nous la mettrons en pratique.

Du 19 août (9 h) au 21 août 2016 (17h)                                                                                           

 

  • S'ACCORDER AUX RYTHMES DES SAISONS

Stage dans le semi jeûne, (jus de fruits et de légumes dilués), avec pratique du do-in, de la méditation silencieuse, de la psalmodie, de la marche et de la « découverte sensorielle » sur les sentiers des environs. Exposés accompagnateurs. Soirée partage avec chants, poésies, musique et sketches au gré des désirs de chacun (à préparer avant le stage !). Une préparation alimentaire est nécessaire avant le stage et des propositions à cette fin vous seront envoyées à l’inscription.

Du 7 septembre (19 h) au 11 septembre 2016 (14h)         

                                         

  • L’ARBRE DANS LE SYMBOLISME Des lettres hébraïques selon l’enseignement d’Annick de Souzenelle

Planté au milieu du jardin d'Eden, l'Arbre ! Arbre qui est aussi deux arbres, celui de Vie et celui de la Connaissance. Amour de l'Homme pour Dieu en l'Arbre de la Connaissance. Amour de Dieu pour l'Homme en l'Arbre de Vie. Amour manifesté sur l'Arbre de la Croix. Que nous disent ces arbres ? Laissons résonner l'hébreu et appuyons-nous sur la symbolique des lettres hébraïques pour entrer plus avant dans la profondeur du texte biblique. Ouvrons la porte de ce jardin et contemplons...

Du 17 septembre (9 h) au 18 septembre 2016 (17 h)                                                         

           

   Pour être tenu au courant de nos activités et recevoir la lettre de Béthanie gratuitement chaque mois par internet, envoyez votre e-mail à contact@centre-bethanie.org et si vous ne disposez pas d’internet nous vous enverrons la lettre par courrier mais pour ce faire, merci de nous adresser des enveloppes timbrées libellées à votre adresse.

 

BETHANIE, Prieuré Notre-Dame et St-Thiébault, 57680 GORZE 

Abonnement au blog

Commenter cet article