Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéos

Publié par Centre Béthanie

Lettre de Béthanie n°130

 Gorze, janvier 2016

 

 

Chers Amis,

 

L’évêque Jean de bienheureuse mémoire, saint Jean de Saint-Denis que nous fêtons le 30 janvier, disait : « Entourons de joie la Théophanie » et il soupirait parce que l’occident chrétien accorde très peu de place à cette grande fête.

 

En se faisant baptiser dans le Jourdain, Jésus manifeste de façon plénière à la face du monde non seulement la Divinité mais la Divine Trinité : Père, Fils et Saint-Esprit. C’est une véritable révolution !

 

       Jusqu’à ce moment-là la révélation avait été celle du Dieu UN, contre la multitude des dieux, des idoles que l’homme se fabrique. Abraham qui refuse les idoles que fabriquait son Père, découvre chemin faisant un Dieu unique et Moïse transmet au peuple toujours en chemin, le « shema Israël » de la part de Dieu : « Ecoute Israël, le Seigneur est  UN ! » Shema Israël est une supplique plus qu’un commandement au sens militaire du terme, c’est un programme de vie, un chemin spirituel.

 

       Et d’un coup, d’un seul, comme un tonnerre, est révélé, ce jour du baptême du Christ, la Vie divine au-dessus des cieux : Dieu est UN et Dieu est trois ! Combien cette fête est grande, combien elle est fondamentale pour les chrétiens que nous sommes ! En ne donnant pas toute son importance à cette fête, nous manifestons, pardonnez-moi, que nous sommes des chrétiens encore un peu sous-développé.

 

Bien sûr ce n’est pas évident, il y a une crucifixion de notre mental, de nos catégories culturelles et spirituelles qui est nécessaire pour aborder cette unité dans la diversité du trois. L’amour parfait qui n’est pas un vis-à-vis, un duel, mais c’est le rapport de trois personnes divines parfaitement unies.

 

Avons-nous conscience que ce n’est pas là un article de foi un peu incompréhensible qu’il vaut mieux laisser de côté mais que le rapport de ces trois personnes parfaitement unies est la clef de voûte de la création puisqu’ elle est à l’image de Dieu ? Avons-nous conscience que c’est l’idéal vers quoi le monde doit tendre à tous les niveaux, matériel, psychique, spirituel ?

 

       Les orthodoxes joignent trois doigts lorsqu’ils se signent. C’est tout cela que nous confessons lorsque nous joignons ces trois doigts pour nous signer ? Dans ce signe, nous confessons Dieu comme Tri-Unité mais nous confessons aussi le fondement de l’ordre du monde tel qu’il est dans la pensée de Dieu tel qu’il doit redevenir dans les faits, aujourd’hui. C’est pourquoi que le penseur russe Fedorof a pu dire : mon programme social c’est la Trinité !

 

       En joignant trois doigts en nous signant, nous réunissons aussi les deux autres et voici l’autre grande révélation de cette fête de la Théophanie : le mystère des deux natures unies dans la personne de Jésus, le Messie, le Christ, et comme dit Saint Jean de Saint-Denis : Il est « créateur et créature, Dieu et homme, ciel et terre, esprit et matière », saisissement des extrêmes.

 

       Sur ces deux révélations de la fête de la Théophanie repose toute notre foi, toute notre conception du monde, toute notre vie. Nous pouvons tout regarder, tout contempler à travers ces deux révélations, les grandes choses comme les petites, les spirituelles comme les matérielles. Elles sont un formidable outil de discernement pour la contemplation, la pensée, la vie spirituelle, culturelle, politique, sociétale, familiale, conjugale, quotidienne.

 

       Si nous gardons conscience de ces deux révélations tout-à-fait fondamentales, alors, bien sûr, nous ne pourrons plus, comme dit saint Jean de Saint-Denis qu’ « entourer de joie la Théophanie ».

 

Je vous dis toute mon amitié en Christ, à bientôt !

 

Père Pascal

 

Prière

 

Mon Dieu, donne-moi un cœur pour t'aimer et des yeux pour te voir;

donne-moi des oreilles pour entendre ta voix

et des lèvres pour parler de toi.

Donne-moi le goût pour t'apprécier, l'odorat pour sentir ton parfum;

donne-moi des mains pour te toucher et des pieds pour te suivre.

Sur la terre et dans le ciel je ne désire que toi, mon Dieu !

Tu es mon seul désir, ma consolation,

la fin de toutes angoisses et souffrances.

Saint Tikhon de Zadonsk (1724-1783)

 

Texte à méditer

 

À travers les symboles, les images, les rites, les signes, la sagesse sacrée de Dieu ne s'impose pas du dehors. Elle se propose, laissant à chacun la liberté de communier à elle selon ses exigences subjectives, son évolution et les nécessités vitales de son esprit. Le génie liturgique et son expression symbolique répondent aux diverses catégories de l'être humain, sans pression aucune.

Saint Jean de Saint-Denis (Eugraph Kovalevsky)

 

 

En janvier et février,

vous pourrez vivre à Béthanie

                                       

  • LA CELEBRATION DE SAINT JEAN DE SAINT-DENIS

Un après-midi pour célébrer notre père, l’évêque Jean de Saint-Denis, restaurateur de l’Eglise orthodoxe occidentale. Nous vous proposons à l’occasion de l’anniversaire de sa naissance au ciel à 15h un diaporama sur sa vie et son œuvre suivi d’un échange et à 16h30 une projection sur les magnifiques fresques mariales qu’il a réalisé à la chapelle Notre-Dame du Laghet à Nice. A 19h nous célébrerons la Divine liturgie selon le propre de saint Jean de Saint-Denis et prendrons des agapes tirées du sac.

Le 30 janvier 2016 de 15h à 20h    

                 

  • L'ART D'ETRE DANS L'INSTANT  PRESENT

C’est l’art des arts ! L’intensité de la vigilance permanente est la porte d’accès au moment présent. Cet état de pleine conscience libère des parasitages du mental pour nous faire redécouvrir l’espace intérieur de la quiétude (hesychia), là où l’Esprit en nous veille et prie.

Du 6 février (9 h) au 7 février 2016 (17 h)                                                

 

  • PRATIQUE DE LA CALLIGRAPHIE ET ART DE LA MISSIVE

À l'heure des sms et mails écrits à toute allure, retrouvons un geste habité pour créer des messages de joie, d’amour, de beauté à envoyer à nos proches et nos lointains. Partageons par ces courriers ce qu'il y a à donner et à recevoir en nous de vrai et d'essentiel ! Nous préparerons des lettres, cartes, enveloppes calligraphiées et illustrées dans les écritures de la caroline, de l’onciale et de l’anglaise. La pédagogie proposée se vivra dans la conscience du souffle. (Ce stage s’adresse autant aux débutants qu’aux anciens.)

Du 6 février (9 h) au 7 février 2016 (17 h)                                                                           

  • RETRAITE DU GRAND CARÊME : Vivre une libération et un retournement

Le Carême est un temps de retournement. Mais pour cela, il faut savoir s’arrêter et prendre ces grands moyens que sont le regard clair sur soi, la psalmodie et la méditation, la prière de Jésus, le jeûne et le silence, la contemplation des textes sacrés et le travail corporel. Pendant ce week-end, nous regarderons particulièrement la passion de la colère et ses antidotes.

Du 12 février (19 h) au 14 février 2016 (16 h)                                          

 

Pour être tenu au courant de nos activités et recevoir la lettre de Béthanie gratuitement chaque mois par internet, envoyez votre e-mail à contact@centre-bethanie.org et si vous ne disposez pas d’internet nous vous enverrons la lettre par courrier mais pour ce faire, merci de nous adresser des enveloppes timbrées libellées à votre adresse.

 

BETHANIE, Prieuré Notre-Dame et St-Thiébault, 57680 GORZE 

Pour Télécharger la Lettre en format PDF, cliquez ICI

Commenter cet article