Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéos

Publié par Centre Béthanie

La Lettre de Béthanie N° 127

Gorze, octobre 2015

Chers Amis,

« Nous vivons en dessous de nos moyens spirituels » nous disait ce week-end Jacqueline Kelen lors de son magnifique séminaire intitulé : «Sur les pas de Perceval, le premier chevalier du Graal».

Il me semble que ce diagnostic fait tout-à fait écho à la fête de la Toussaint, la fête de tous les saints, que dans quelques jours l’Eglise occidentale fêtera.

En effet, il ne s’agit pas seulement de fêter les héros de la vie spirituelle et les martyrs du sang des temps passés dans une admiration lointaine et déférente, mais bien de nous rappeler notre vocation.

Saint Paul n’appelle-t-il pas les membres des communautés chrétiennes naissantes les saints qui sont à Corinthe ou les saints qui sont à Ephèse ? Pourtant ses lettres sont souvent des remises en question sévères des membres de ces communautés. Ce ne sont pas des « petits saints », ces Corinthiens et ces Ephésiens mais saint Paul les considère non selon leurs actes, mais selon leur vocation. Il ne regarde pas seulement la graine fragile qui commence à germer, mais l’arbre en devenir.

Il faut qu’il en soit de même pour nous. Nous sommes, certes, des hommes en exil, nous tombons souvent, mais nous sommes en devenir des saints. Notre ADN c’est la sainteté. Le Christ nous en a donné les moyens par Sa croix et Sa résurrection, par Son enseignement et par Ses sacrements et nous ne devons pas vivre « en dessous de nos moyens spirituels ».

Il est vrai que nous nous contentons souvent de peu. « C’est humain ! » est une horrible expression pour ne pas nous remettre en cause, pour ne pas viser à hauteur d’Homme, pour rester à un niveau infrahumain. Mais Dieu nous dit dans la Torah au livre du Lévitique : « Soyez saints, car je suis saint, moi le Seigneur votre Dieu » (Lev 19.2)

Créés à l’image de Dieu, nous recevons de Dieu chaque jour Sa sainteté. Il nous la communique car nous avons été créés pour en être non seulement le reflet mais aussi la présence visible, le témoignage vivant en ce monde. Si nous avons chuté, si nous chutons tous les jours, si nous abimons en nous cette image de la sainteté divine, cela n’empêche pas Dieu de continuer à nous la communiquer chaque jour par son amour miséricordieux.

Cette image divine est en nous et nous sommes appelés à l’épanouir jusqu’à la ressemblance. Mais comment faire ? Contemplons le Verbe incarné en lisant l’Evangile, en pratiquant les sacrements qui nous incorporent à Lui, en lisant la vie des saints ! Lisons chaque jour l’Evangile et quelques lignes suffisent pour garder le fil rouge, ce n’est pas un effort bien grand ! Dieu s’est incarné pour nous montrer, à nous qui sommes sans cesse dans l’oubli, ce qu’est un homme véritable selon sa vocation.

En lisant chaque jour l’Evangile, en ayant une vie sacramentelle, en lisant la vie des saints, nous nous imprégnerons chaque jour un peu plus de la sainteté de Dieu, nous irons chaque jour un peu plus vers la ressemblance avec Lui, nous réaliserons notre vocation. Cette fête vient fort à propos nous rappeler notre destiné, ne vivons pas « en dessous de nos moyens spirituels » !

Je vous dis toute mon amitié en Christ, à bientôt !

 

Père Pascal

 

Prière

O Dieu de vérité que les hommes divers nomment de divers noms mais qui est l’Un, Unique et le Même, qui es Celui qui est, qui es en tout ce qui est et dans l’union de tous ceux qui s’unissent, qui es dans la hauteur et dans l’abîme, dans l’infini des cieux et dans l’ombre du cœur comme une infime semence, nous te louons, Seigneur, de ce que tu nous exauces, car cette prière est déjà exaucée puisqu’en nous adressant ensemble à toi, nous élevons notre vouloir, nous épurons notre désir et nous nous accordons.

Et qu’avons-nous à demander encore si cela est accompli ? Oui, que demander ? Sinon que cela dure, ô Eternel, le long de notre jour et de notre nuit ; sinon de t’aimer assez pour aimer tous ceux qui t’aiment et t’invoquent comme nous ; assez pour aimer ceux qui te prient et te pensent autrement, assez pour vouloir du bien à ceux qui nous veulent du mal, assez pour vouloir du bien à ceux qui te renient ou t’ignorent — le bien de revenir à toi.

Donne-nous l’intelligence de ta Loi, Seigneur, le respect émerveillé et miséricordieux de tout ce qui vit, l’Amour sans revers de haine, la Force et la Joie de la Paix. Amen.

Lanza Del Vasto (1901-1981)

 

Texte à méditer

Quand tu es assiégé par une passion quelconque, tu ne peux rien faire de plus utile que d'invoquer le Nom de Dieu. Tout ce que nous pouvons faire, faibles comme nous sommes, c'est de nous réfugier dans le Nom de Jésus. En effet, les passions qui sont des démons, se retirent quand on invoque ce Nom

Saint Barsanuphe de Gaza

(VIe siècle)

Nouvelles de la communauté et du centre

 

  • En début du mois, la communauté a accueilli un nouveau membre permanent en la personne de Benjamin Barret que vous avez pu rencontrer pendant une session ou lors des fêtes liturgiques. Nous rendons grâce à Dieu pour ce nouveau frère qui va partager notre vie de prière, notre vie fraternelle et notre vie de service à Béthanie.
     
  • Grâce aux dons reçus au printemps dernier, peu à peu les chambres de Béthanie s’équipent de nouveaux matelas qui sont en latex, ne manquez pas de venir les essayer…

 

En octobre-novembre,

vous pourrez vivre à Béthanie 

 

  • UNE APPROCHE POUR LA CREATION D’UNE ICÔNE

Apprendre à regarder des icônes, s’initier au dessin et à la peinture de l’icône, s’imprégner de leur sens spirituel selon la Tradition orthodoxe. La pratique de l’art de l’icône est un chemin de service, d’amour de la beauté et de persévérance qui, dans son accomplissement, permet d’offrir un lieu de rencontre entre Dieu et l’Homme. (Aucun don particulier n’est exigé pour le dessin ou la peinture. Ce stage s’adresse autant aux débutants qu’aux anciens. 

Du 29 octobre (9h) au 1er novembre 2015 (17h)

Sous la conduite de sœur ELISABETH du monastère St-Michel de Bois-Aubry, iconographe depuis 25 ans, ancienne élève de Léonide Ouspensky.

 

  • LA PRATIQUE DU HARA SELON GRAF DÜRCKHEIM

Le Hara, centre vital de l’homme, est au coeur de la sagesse extrême-orientale. On ignore que c’est une réalité tout aussi fondamentale dans la Bible et la Tradition chrétienne. L’éducation du corps fait partie de la vie spirituelle. Le Hara déconnecte l’homme de son « moi » dépendant et donne un accès à l’Être. Cet enracinement de chaque moment fait du quotidien un exercice pour la pratique de la voie intérieure et la maîtrise de sa vie.

Du 14 novembre (9h) au 15 novembre 2015 (17h)

Sous la conduite de père FRANCIS, prêtre orthodoxe, professeur d’art martial et de techniques corporelles orientales traditionnelles et de MADELEINE, son épouse, praticienne en psychosynthèse, avec la participation de Soeur BARBARA de Béthanie.

 

  • RETRAITE POUR PREPARER NOËL

La période de l’Avent célèbre le triple avènement du Christ, lumière des hommes : sa naissance à Bethléem, sa venue dans le coeur des hommes et son retour glorieux à la fin des temps. En nos temps d’obscurité, faire de la place à cette lumière est une nécessité absolue. Pour cela, il faut savoir s’arrêter, prendre du temps pour faire place à la prière, le jeûne et le silence, la méditation des textes sacrés et le travail corporel.

Du 27 novembre (19h) au 29 novembre 2015 (16h)

Sous la conduite de père PASCAL, prêtre orthodoxe et de CAROLE, son épouse.

 

BETHANIE, Prieuré Notre-Dame et St-Thiébault, 57680 GORZE

Télécharger la lettre

http://www.centre-bethanie.org/compression/lettre_bethanie_127.pdf

Commenter cet article