Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéos

Publié par Centre Béthanie

La Lettre de Béthanie N° 125
Chers Amis,
 
Dans le courant du mois d’août, nous allons célébrer la fête de l’Assomption de Marie, Mère de Dieu. Marie est mystérieusement présente dès le début de la Bible dans le livre de la Genèse sous le figure de d’une échelle qui relie la terre et le ciel et sur laquelle les anges montent et descendent. 

La pierre que mit alors Jacob sous sa tête, c’est le Christ, la Parole qui permet à Marie de relier la terre et le ciel, c’est Yeshoua qui est Dieu et qui est homme. Et la terre qu’Il nous donne, à nous et à notre descendance, comme dit le texte, c’est la Jérusalem céleste, cet état d’union nuptiale entre le divin et le terrestre, où les anges, c’est-à-dire les énergies divines circulent librement, montent et descendent l’échelle. 

Quand Dieu nous dit : « Je suis avec toi, je te garderai partout où tu iras et te ramènerai en ce pays, car je ne t’abandonnerai pas tant que je n’aie accompli ce que je t’ai promis. » c’est alors Dieu avec nous, Emmanuel, qui vient chercher la brebis perdue, sa bien-aimée, sa création, perdue en Eve et retrouvée en Marie.
 
A la fin de la Bible, dans le texte de l’Apocalypse, le livre du dévoilement, Marie est dévoilée comme un signe pour l’humanité et elle est présentée comme une femme enceinte criant dans les douleurs de l’enfantement. Je sais qu’on a souvent voulu que Marie accouche sans douleur. 

Personnellement je n’étais pas là, et je ne suis pas une femme, il m’est donc difficile d’avoir une opinion tranchée, mais peut-être qu’étant dans ce « oui » total, elle n’a effectivement pas opposé de résistance à ce don qu’était son enfant, et qu’étant dans le souffle, l’Esprit-Saint, elle a pu vivre cet accouchement comme une expiration, non sans effort certes, mais peut-être sans douleur.
 
Par contre ce que je sais, ce dont je suis sûr, c’est que le véritable accouchement de Yeshoua par Marie, ce n’était pas à Bethléem, mais à Jérusalem ; ce n’était pas dans une grotte, mais sur une montagne, le Golgotha, c’était au pied de la croix où la Parole, celle qu’elle gardait dans son cœur, était crucifiée. 

Cet accouchement-là, lui, il n’a pas été sans douleur. Voir son Fils sur une croix, agonisant, fut à la fois un accouchement et une mort, qu’elle a vécu sans doute dans l’horreur mais qu’elle a su transformer en puissance de résurrection, par l’acceptation active qu’est la louange : « Mon âme magnifie le Seigneur, et mon esprit est ravi de joie en Dieu mon Sauveur. »
 
Mystère douloureux et glorieux, mystère de mort et de résurrection, le mystère marial est immense ! Devant lui nous ne pouvons, à la fin, que nous taire et en faire l’expérience, puis finalement dire comme le patriarche Jacob dans le livre de la Genèse, dans un frémissement : « En vérité, YHVH est dans ce lieu et je ne le savais pas. Que ce lieu est redoutable ! Ce n’est rien de moins qu’une maison de Dieu et la porte du ciel. »
 
Je vous dis toute mon amitié en Christ, à bientôt !
 
Père Pascal
 

 

 

Prière

Comment t’appellerons-nous, ô Pleine de grâce ? 
Ciel : car tu as fait briller le Soleil de Justice. 
Paradis : car tu as fait fleurir la Vie immortelle. 
Vierge : car tu l’es demeurée sans faille. 
Mère : car tu as porté dans tes bras comme enfant le Seigneur de l’univers. Intercède auprès de lui pour le salut de nos âmes. 
 

Theotokion de Prime dans le rite byzantin   

 

 

 
Texte à méditer
 
Que son nom ne quitte pas tes lèvres,
qu'il ne quitte pas ton cœur
et pour obtenir la faveur de ses prières,
n'oublie pas les exemples de sa vie.
En suivant Marie, on ne dévie pas,
en la priant, on ne désespère pas,
en pensant à elle, on ne se trompe pas.
 
Si elle te tient par la main, tu ne tomberas pas.
Si elle te protège, tu ne craindras pas.
Si elle te guide, tu ne connaîtras pas la fatigue.
Si elle est avec toi, tu es sûr d'arriver au but.
 
Saint Bernard (1090-1153)
 
 

 

 

Télécharger la Lettre en format PDF Cliquer ICI

 

 

 

Actualité de Béthanie

En août et septembre, vous pourrez vivre à Béthanie :
 

Du 1er août (19 h) au 6 août 2015 (11 h)  

RENCONTRE AVEC MONSEIGNEUR MARTIN et JEAN DAVID
Thème : La Tente de la Rencontre (retraite en silence).

De tout temps, la tente est un lieu de protection et de repos pour les peuples nomades du désert. C’est aussi pour les pèlerins de la Bible, le lieu de la rencontre avec l’Ineffable Présence… Nous nous proposons d’imaginer « une Tente de la rencontre », pour faire mémoire de quelques grandes figures bibliques dont les présences ont ouvert des chemins de lumière dans l’épaisseur opaque du monde… Chemin faisant, découvrir alors combien l’évocation de chacun des grands personnages bibliques médités contribue à éveiller une image fondatrice déposée dans les profondeurs de notre propre monde intérieur… Adam, Abraham, Noé, Moïse et tous les autres jusqu’à Jésus, deviennent ainsi autant de parts intérieures inconnues ou méconnues de nous-mêmes. Le chemin vers la Plénitude de la Conscience ne passerait-il pas finalement par l’éveil de tous ces archétypes endormis ?
 
Mgr MARTIN, moine, évêque de l’Eglise orthodoxe française, accompagné de Jean DAVID, musicien, chanteur, conteur et poète et Carole SAUVAGE pour le travail corporel.

Du 8 août (9 h) au 9 août 2015 (17h)
 
LA ROUE DE LA METAMORPHOSE SELON GRAF DURCKHEIM
 
L’expiration et l’inspiration sont les deux pôles d'un mouvement unique appelé «roue de la métamorphose». L’élan de la vie nécessite l'harmonie entre la tension et la détente.. La « roue de la métamorphose » sollicite une vigilance permanente...

A partir du 13 août (19h) au 15 août 2015 (16 h) 
 
DORMITION - ASSOMPTION
 
La fête de la Dormition et de l’Assomption de Marie la Mère de Dieu est la fête de sa mort et de sa Résurrection. Marie nous ouvre la voie et trace notre chemin à tous. Prendre un temps de repos et de ressourcement dans ce contexte avec la psalmodie, la méditation, la prière à Marie, la sagesse du corps, pour culminer dans la célébration avec la procession des Vêpres de l’ensevelissement de Marie, une veillée de jeûne et de silence auprès de son tombeau et au matin du 15 août, les Laudes et la Divine Liturgie avec le rite de son Assomption, suivies des agapes fraternelles.

Participation libre
 
Du 20 août (9 h) au 23 août 2015 (11 h) 
 
DANSER AVEC LE ROI DAVID ET LES PROPHETES
 
Le roi David dansant de toutes ses forces devant l’Arche nous apprend que la danse est une forme de la prière. Elle est l’expression visible de notre adoration intérieure. A sa suite, et accompagné des prophètes, nous explorerons les textes qu’ils nous ont laissés en les dansant pour les intégrer corps, âme, esprit ; ainsi notre corps entier deviendra prière en mouvement et la danse sera pour nous, comme pour le roi David, célébration ! Nous donnerons place aussi à la détente et à la réjouissance grâce aux veillées pendant lesquelles nous feront place aux danses folkloriques de tous pays.
 
Du 21 août (9h00) au 23 août 2015 (17h)
 
VERS UN PARDON QUI LIBERE
 
Il est des grands poids que nous portons à longueur de vie parce que nous n’avons pas pardonné. Cela peut devenir un enfer dont le pardon véritable peut nous sortir, nous libérer en nous donnant ainsi accès à notre identité profonde. C'est une expérience conduite par le Christ qui, seul, peut nous libérer et nous guérir des chaînes et blessures du passé. La tradition des Pères, le regard clair sur soi, la prière, les sacrements et le travail corporel nous aideront sur cette voie.
 
Du 2 septembre (19 h) au 6 septembre 2015 (14h)
S'ACCORDER AU RYTHME DES SAISONS
 
Stage dans le semi jeûne, (jus de fruits et de légumes dilués), avec pratique du do-in, de la méditation silencieuse, de la psalmodie, de la marche et de la « découverte sensorielle » sur les sentiers des environs. Exposés accompagnateurs. Soirée partage avec chants, poésies, musique et sketches au gré des désirs de chacun (à préparer avant le stage !). Une préparation alimentaire est nécessaire avant le stage et des propositions à cette fin vous seront envoyées à l’inscription.

Participation libre
 
*****
 
Pour être tenu au courant de nos activités et recevoir la lettre de Béthanie gratuitement chaque mois par internet, envoyez votre e-mail à contact@centre-bethanie.org et si vous ne disposez pas d’internet nous vous enverrons la lettre par courrier mais pour ce faire, merci de nous adresser des enveloppes timbrées libellées à votre adresse.
 
BETHANIE, Prieuré Notre-Dame et St-Thiébault, 57680 GORZE

Commenter cet article