Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéos

Publié par Centre Béthanie

La voie du berger ou la voie du mage ?
La voie du berger ou la voie du mage ?

Luc 8 à 19

Or il y avait dans cette région même des bergers qui demeuraient aux champs et veillaient durant la nuit sur leur troupeau. Et un ange du Seigneur se tint auprès d’eux et la gloire du Seigneur les enveloppa de lumière, et ils furent saisis d’une grande crainte. Et l’ange leur dit : “Ne craignez pas, voyez, je vous annonce une grande joie pour le peuple tout entier. Un Sauveur vous est né aujourd’hui, qui est le Christ Seigneur, dans la ville de David ; et ceci vous servira de signe : vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une crèche”. Et soudain une foule nombreuse de l’armée céleste se joignit à l’ange, louant Dieu et disant :
“Gloire à Dieu au plus haut des cieux, paix sur la terre, aux hommes bonne volonté !”
Et il advint, quand les anges les eurent quittés pour le ciel, que les bergers se dirent les uns aux autres : “Allons donc jusqu’à Bethléem, et voyons cet événement que le Seigneur nous a fait con¬naître”. Et ils allèrent en hâte et trouvèrent Marie et Joseph, et l’en¬fant couché dans la crèche. L’ayant vu, ils firent connaître la parole qui leur avait été dite à propos de cet enfant. Et tous ceux qui entendirent les bergers s’émerveillèrent de leur récit. Quant à Marie, elle gardait avec soin toutes ces paroles et les méditait dans son cœur.

Matthieu 2, 1 à 12

Après la naissance de Jésus à Bethléem de Juda, sous le règne du roi Hérode, des mages venus d’Orient se présen¬tèrent à Jérusalem en disant : “Où est le roi des Juifs, qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à son lever et nous sommes venus pour nous prosterner devant Lui”.
Le roi Hérode s’émut à cette nouvelle, et tout Jérusalem avec lui. Il convoqua tous les grands prêtres et les scribes du peuple, et s’enquit auprès d’eux de l’endroit où devait naître le Christ.
Ils lui dirent : “A Bethléem de Juda, car voici ce qui est écrit par le prophète : « Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es pas la moindre parmi les chefs de Juda ; c’est de toi que sortira le chef qui doit paître mon peuple, Israël ».
Alors Hérode fit appeler les mages furtivement et leur demanda des précisions sur la date où l’étoile était apparue. Puis il les envoya à Bethléem en disant : “Allez, enquérez-vous exactement de cet enfant, et quand vous L’aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que, moi aussi, j’aille me prosterner devant Lui”.
Sur ces paroles du roi, ils se mirent en route ; et l’étoile qu’ils avaient vue allait devant eux jusqu’à ce qu’elle vînt s’arrêter au-dessus du lieu où se trouvait l’enfant. A la vue de l’étoile, ils furent transportés de joie extrêmement, et entrant dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie, sa mère. Ils se prosternèrent devant Lui et L’a-dorèrent, et ouvrant leurs trésors, ils Lui offrirent des présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe.
Et avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ce fut par un autre chemin qu’ils retournèrent en leur pays.

Homélie du diacre Marc

La voie du berger ou la voie du mage ?

Commenter cet article