Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéos

Publié par Centre Béthanie

Danses d'Israël : témoignage de Laurence

Nous sommes une petite dizaine de femmes à avoir répondu à l'appel de la danse.

En introduction, Père Pascal évoque les nombreux passages de la Bible qui décrivent ou citent la danse.

Cela commence dès la genèse: "le Souffle tournoyait sur les eaux". La danse est présente au cœur de la création. Tout au long de la Bible, la danse est joie, la danse est louange, la danse est prière…à condition qu'elle soit danse devant Dieu et pour Dieu. Seul Son regard importe…nous voilà invitées à lâcher tout souci d'esthétique, toute volonté de plaire, pour entrer dans la profondeur de l'expérience.

Tout au long du week-end, Marie aura ce don de nous éveiller et nous nous ré-éveiller à la conscience du Sacré au cœur du mouvement. Elle nous convie à sentir et écouter.

Elle nous invite à vivre "le creux", ce passage, au cœur du mouvement, où nous ne sommes pas encore dans une direction ou dans une autre…cet espace de vide, de silence.

Nous allons parcourir tout un éventail de danses, chacune porteuse d'une symbolique différente, d'une énergie singulière. Au centre du cercle, le chandelier à sept branches incarne une Présence forte. Profondeur et légèreté s'épousent dans cette expérience. Verticalité et horizontalité aussi. Marie nous convie également à vivre avec conscience la fraternité qui nous unit. C'est une œuvre commune que nous réalisons.

Au fil des heures, l'enfant en nous s'éveille. La joie monte.

Entre les danses d'Israël, notre animatrice nous propose des temps de "respiration".

Ces temps nous ancrent encore un peu plus dans la Profondeur. Nous plongeons dans l'écoute fine de la Présence en nous et de la musique qui nous enveloppe. Le corps devient oreille. Depuis la position du grain, nous nous laissons relever… nous nous laissons relever… lâchant toute volonté, portées par la musique et branchées sur l'écoute de cette impulsion en nous, cet appel à la verticalité. Appel à Le laisser se déployer en nous. Nous sommes alors chacune dans un mouvement et un rythme singuliers, mais unies par la musique.

Le week-end touche doucement à sa fin. Nous prenons encore le temps d'un bref partage. Les visages sont souriants et l'envie de poursuivre l'expérience est bien présente.

Je repars, pleine de gratitude, avec la conscience aiguisée d'être temple de la Présence.

Les canaux qui me relient à cet espace de Silence au cœur de mon être sont nettoyés.

Merci!

Laurence

Commenter cet article